top of page

Petronela MAITRE: La conscience de soi et des autres

« En un mot, la nature nous a donné à la fois les alarmes incendie, les camions de pompiers et les hôpitaux. » A. Damasio


Une peinture avec un oeil qui représente la conscience, l'arbre de vie et une siluette


Nous possédons tous deux types d'intelligence: l'intelligence rationnelle😇 et l'intelligence irrationnelle 😍(dont font partie les émotions et les sentiments).


Les deux types d'intelligence travaillent en interdépendance avec une fonction commune: maintenir l'homéostasie dans notre corps.💯

La différence entre les types d'intelligence réside dans le fait que l'esprit rationnel fonctionne de manière "binaire" : il analyse, interprète, catégorise, juge, classe... Ce mode de fonctionnement convient aux choses, mais ne convient pas aux émotions et sentiments. Ces derniers pour être véritablement comprises demandent à être senties. Elles nécessitent dont un esprit plus profond, subtil, intuitif et impalpable, propre à l'intelligence irrationnelle, qui possède une vision plus globale et non binaire de la réalité.

Des insatisfactions surviennent souvent lorsque nous essayons de résoudre les problèmes rationnels uniquement avec l'intelligence irrationnelle, et les problèmes affectifs uniquement avec la raison.

C'est-à-dire que l'humain devient confus lorsqu'il essaie de résoudre les problèmes affectifs en se fiant à sa raison, et il se perd lorsqu'il cherche à résoudre des problèmes rationnels en se fiant à ses émotions. Les problèmes affectifs se résolvent avant tout avec l'intelligence irrationnelle et les problèmes rationnels avec la raison.


"Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas."❤️ Blaise Pascal


La prise de conscience de ces deux facultés unifie le soi et ouvre le coeur.


Bibliographie:

Antonio Damasio, Sentir et savoir. Une nouvelle théorie de la conscience, Odile Jacob, 2021

Colette Portelance, Au cœur de l'intelligence, Les éditions du CRAM, 2021

Colette Portelance, La liberté dans la relation affective, Les éditions du CRAM, 2005

Comments


bottom of page